Les forces Françaises


Accueil

Le commando Kieffer :

En 1940, Winston Churchill décide la création d‘une force d‘assauts de 20 000 hommes capables de mener des actions de renseignement et de destruction derrière les lignes ennemies : les commandos sont nés. En 1942, Philippe Kieffer, qui a rejoint les Forces Françaises libres à Londres, décide, avec le soutien du général de Gaulle, de créer la "Troop 1" des commandos français avec une vingtaine de volontaires. Au printemps 1942, De Gaulle demande aux Anglais la création d‘un commando français de 400 hommes. Les Anglais, intéressés par l‘apport d‘hommes supplémentaires susceptibles d‘agir en France et connaissant le pays, acceptent.

Le 6 juin 1944, 177 Français du commando n°4 aborderont les côtés normandes au côtés des alliés. Ces hommes seront les seules forces françaises qui débarqueront le 6 juin 1944 en Normandie. Ils sont commandés par Philippe Kieffer.

Leur mission, après avoir débarqué sur la plage de Sword, est de réduire au silence le blockhaus du casino qui fait subir de lourdes pertes aux hommes sur la plage. Après plusieurs assauts, le commandant Kieffer va chercher un char pour réduire le canon allemand au silence. Après quoi, le commando n°4 prend la route vers Pegasus Bridge afin de faire la jonction avec les hommes de la 6ème division aéroportée britannique, arrivée durant la nuit.
Au soir du 6 juin, sur les 177 commandos français, 10 sont morts. Durant la bataille de Normandie, 27 sont tués au combat et 24 finissent la bataille sans avoir été blessés. Philippe Kieffer est, lui aussi, blessé durant la bataille. Il meurt le 20 novembre 1962 à Cormeilles-en-Parisis et est enterré au cimetière communal de Grandcamp-Maisy en Normandie.


6 juin 1944
Le commando n°4

La 2ème Division Blindée de Leclerc :

Cette division, née du serment de Koufra ( « Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg ») en 1941 après la prise de l‘oasis de Koufra durant la guerre du désert, est une division française commandée par le général Philippe de Hauteclocque, plus connu sous le nom de général Leclerc. er août 1944 sur la plage d‘Utah pour participer à la Bataille de Normandie. Elle participe à l‘opération Cobra - la percée vers Avranches - avant de s‘enfoncer dans la Sarthe pour libérer le Mans.

Suite à l‘insurrection de la population parisienne le 19 août 1944, l‘ordre est donné à la 2ème DB de marcher sur Paris. Le 24 août, elle entre dans Paris au côtés de la 4ème division américaine et le 25 août, Paris est libérée. Le 23 novembre 1944, la 2ème DB entre dans Strasbourg et libère la ville. Le 4 mai 1945, un détachement de la 2ème DB entre dans Berchtesgaden, le nid d‘Aigle d‘Hitler. Elle investit le Berghof quelques heures avant les parachutistes de la 101ème division aéroportée américaine.


6 juin 1944
Débarquement de la 2ème DB à Utah

Les SAS en Bretagne :

En 1942, le lieutenant-colonel britannique Stirling, fondateur et chef des SAS (Spécial Air Service), intègre dans ses rangs des combattants de la France libre pour harceler les troupes allemandes en Libye.

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, des opérations sont menées en Bretagne par des SAS français. Le but de ces commandos est d'empêcher les troupes allemandes présentes en Bretagne de rejoindre le nouveau front ouvert en Normandie. Ce sont les premières troupes alliées engagées sur le territoire français dans le cadre de l‘opération Overlord. Ces opérations se terminent lorsque l'avance alliée permet de libérer la majeure partie du territoire breton, en août 1944.

Plan du site - Retourner en haut de la page - Contact